ORGANISATION ET COORDINATION DE LA RNS 2010

Publié par Administrateur

Le rideau est tombé sur la trente-cinquième édition de la Rencontre Nationale Sportive (RNS). L’heure est maintenant à l’établissement du bilan de cette édition. Selon sa sensibilité, chaque participant de cette édition de la RNS, retiendra ce qui l’aura le plus marqué durant ces 3 jours du week-end pascal. L’équipe d’organisation vous a proposé diverses activités. Malgré les efforts et la bonne volonté de l’équipe, tout n’a pas été parfait, loin de là, des manquements, des insuffisances, des incidents, des erreurs ont aussi marqué cette édition. Nous tenons à présenter nos sincères excuses pour les désagréments causés.

Cela étant, l’équipe du CNO assume entièrement toute la responsabilité de ce qui s’est passé lors de ces trois jours et à l’instar des années précédentes met en place les procédures nécessaires pour toujours s’améliorer dans l’organisation de cet événement. Un petit clin d’œil est lancé en passant aux personnes qui souhaitent s’impliquer dans la tâche.

Pour lever les ambigüités, les interrogations et éclaircir certains points, nous tenons a préciser ci-après quelques éléments de compréhension sur l’organisation de la RNS 2010.

Ville d’accueil et Gymnases :
Malgré l’augmentation constante du nombre de participants et visiteurs de la RNS, le CEN reste toujours demandeur pour l’obtention et l’utilisation des sites de la RNS. Elle sollicite l’utilisation des infrastructures en mettant en avant les critères pour la bonne réalisation de la RNS et la ville hôte met à disposition les infrastructures en fonction de leur disponibilité. La RNS s’adapte dans son organisation aux infrastructures mises à disposition.

Préparation, indication et fléchages des sites :
Pour préparer cette édition 2010 de la RNS, l’équipe d’organisation s’est déplacée depuis la région parisienne au moins à 5 reprises sur site sans compter les relais apportés par les correspondants locaux.
A la confirmation de la ville de Montpellier, nous avons communiqué à plusieurs reprises sur nos différents supports de communication : site web de la RNS, Trait d’Union, CAcCEN la nécessité de privilégier les déplacements en transport en commun ainsi que les adresses des sites et des plans d’implantation des différents gymnases. Par ailleurs, des fléchages et indications des lieux ont été effectués sur place le vendredi mais a priori, le quadrillage de tous les quartiers n’était pas total.

Premiers secours :
Concernant les premiers secours sur site, la procédure mise en place pour chaque édition de la RNS est la suivante :
Demande par courrier d’une unité mobile auprès de la Croix-Rouge, pour faire une demande d’unité mobile, pour la RNS. Généralement, cette unité se doit d’être présente sur les terrains de football ou pour les finales au PDS, le dimanche.
Encore une fois le CEN reste LE DEMANDEUR. Cette année, la demande a été faite dans les temps : malheureusement en même temps que la RNS, s’est déroulée une rencontre de football qui a lieu depuis plusieurs années à Montpellier- qui a mobilisé les ressources de la Croix-Rouge. De ce fait, la RNS n’a pas pu bénéficier de leur présence.
Ce n’est pas parce que nous avons fait une demande que celle-ci trouve toujours une réponse positive.
Cela étant :

  • nous avons indiqué dans le dossier d’accueil des équipes : les protocoles d’urgence, en cas de nécessité.
  • nous avons identifié au sein de l’organisation des médecins, insuffisant en nombre très certainement, plus particulièrement dans les disciplines sensibles tels les arts martiaux qui nécessitent la présence permanente d’un médecin sans quoi, ils ne peuvent pas et ne sont pas autorisés à commencer les combats.

Quant au SAMU ou les pompiers : ils ont été appelés en leur temps, lorsqu’il y a eu des blessés. On ne peut malheureusement pas leur demander de rester à demeure sur nos sites pendant les trois jours.

Soirées dansantes :
En aucun cas, nous n’avons vendu plus de billets que les capacités des salles. Nous avons cru à tort que « l’état d’esprit » de la RNS ferait en sorte que la resquille ne serait pas une discipline de la RNS 2010.
Afin de limiter les risques lors de la soirée, nous avons estimé qu’il était plus opportun, à un moment de la soirée, de refuser l’accès à la salle aux personnes même munies de billets valides que de faire évacuer la salle et refaire le filtrage de l’ensemble des convives. Nous réitérons nos excuses aux personnes qui malheureusement n’ont pas pu assister à la soirée malgré des billets achetés en avance.

Nous avons également assisté à une échauffourée due à un différend entre personnes rapidement maîtrisée grâce au dialogue qui a pu s’établir et la présence des services de sécurité.

Appât du gain :
L’équipe d’organisation de la RNS est une équipe de bénévoles qui donnent de leur temps et leurs compétences au service du grand nombre qui sont les RNS-istes. Mais pour offrir aux RNS-istes des salles telles que le Parc des expositions, des artistes qui viennent de Madagascar, des sonorisations à la hauteur des salles, des T-shirts souvenirs pour les sportifs, des arbitres pour le bon déroulement des tournois, des agents de sécurité pour le bon déroulement de la manifestation, des agents pour le nettoyage des sites après le passage de la RNS … la RNS a besoin d’argent. De toutes les activités proposées à la RNS, seuls les finales au PDS et les soirées dansantes sont payantes. Il est assez facile de comptabiliser les recettes de la RNS mais il sera peut-être i ntéressant aussi d’en faire de même avec les dépenses.

L’équipe d’organisation a offert aux RNS-istes ce qu’elle a pu faire avec les moyens dont elle dispose. Comme le prévoit le statut du CEN, le CNO rend compte de ses actions vis à vis de l’Assemblée Générale du CEN qui doit statuer sur les actions du CNO. Rendez-vous donc à la prochaine AG du CEN pour en discuter en détail.

L’équipe du CNO 2010



Mots clés

Commentaires