[RNS 2017 ] E-Sport « Une première réussie… Sans surprise! »

Publié par Equipe communication externe

Réunis à Poitiers lors de la RNS du 15 au 16 avril: ils étaient 27 à s’être donné le mot pour décrocher le titre prestigieux de Champion RNS E-Sport FIFA 17; venant des 4 coins de la France, nos joueurs ont pu se frotter à ce qu’il se fait de mieux sur la scène E-sport malgache.

Un tournoi de haute intensité où le fair-play, la compétitivité et la concentration étaient de rigueur.

Les phases de poules se déroulant le samedi ont permis aux joueurs de montrer l’étendue de leur talent et leurs palettes de gestes techniques manette en main. Dans un tournoi composé de 3 poules de 5 joueurs et 2 poules de 6 joueurs, aucun droit à l’erreur était permis où les 3 premiers de chaque poule se qualifiaient pour la phase finale et où les deux 4è des poules de 6 s’affrontaient dans un barrage fratricide.

A l’issue des phases qualificatives, les premiers de poules (Toky Rajosoa, Anthony Razaf, Dylan Randriam, Mamiratra Ranaivoson & Alan Rakotobe) étaient en ballotage favorable pour affronter un adversaire potentiellement plus faible; mais c’est sans compter sur la magie du football et la hargne des petits poucets que parmi ces 5 premiers de poule, seulement Toky Rajosoa se qualifiait pour le tour suivant. A noter, la victoire héroïque en 1/8è de finale de Lois Andriamasilalao (12 ans) sous les yeux de sa mère et de ses frères sur Diary Razafitseheno (26 ans) qui rendait ce tournoi encore plus compétitif et attractif que jamais!

En quarts de finale, à l’issu d’une confrontation où Toky Rajosoa et Hervé Ramanantoanina se rendaient coup pour coup, c’est finalement le premier qui validait son billet pour le dernier carré à l’issu d’une défaite 1-0 à l’aller et d’une victoire écrasante 3-0 au retour. Quant à lui, Lois arrêtait son beau parcours en quarts face au Toulousain Xavier Ratsimandresy et son 4-2-3-1 de Red Devils. Allan Randrianarivo continuait quant à lui sa montée en puissance, après avoir éliminé son cousin Anthony Razaf en huitièmes, Allan inscrivait Celio Ramilison à son tableau de chasse à l’issue d’une bataille acharnée. Enfin, Steffi Rakotozafy, invité de dernière minute validait son billet face au valeureux Rudy Lantoarijaona qui avait fait des siennes durant la phase de poule avec Manchester United.

Le tirage au sort des demies nous offraient deux chocs inattendus, la première opposait Toky et Steffi qui nous a offert un scénario digne d’un match récemment disputé au Camp Nou en Coupe d’Europe: Steffi avait remporté la première manche 2-1 avant de mener 2-1 à la mi-temps du match retour ce qui lui garantissait une place en finale pour ce premier tournoi; mais c’est sans compter sur l’expérience et la qualité de jeu du Pro-gamer Toky qui à l’issue d’une rencontre rocambolesque l’emportait au finish 5-2 et endossait le rôle de favori pour la grande finale. Grande finale que rejoindra aussi Allan qui est venu à bout de Xavier à l’issue d’une confrontation parfaitement maîtrisée: le jeune Allan coaché et soutenu depuis le début du tournoi par son papa remporte le premier match 2-0 avec un Bayern Munich dont il maîtrise chaque joueur parfaitement, avant de crucifier Xavier au match retour en inscrivant un but important à l’heure de jeu lors du match retour et de célébrer avec son père sa qualification pour la finale au Palais des Sports pendant les finales de volley-ball.

C’est ainsi que Xavier et Steffi se retrouvaient en lever de rideau de la finale féminine pour la petite finale du tournoi; les deux joueurs ne s’étant jamais affronté ont pu en découdre devant la foule assistant à ce match sur grand écran; dominé et oppressé durant la totalité du match, Xavier parvient à marquer en début de match avant de craquer en deuxième période suite aux assauts menés par Steffi sur son but. Les deux joueurs se dirigèrent vers les prolongations où pétrifié par l’enjeu, Xavier craque par deux fois et laisse Steffi s’emparer de la 3è place du tournoi s’emparant ainsi d’un jeu Xbox One, un t-shirt du tournoi, une place pour la soirée officielle et un sac goodies Orange Madagascar Africa.

Les volleyeurs masculins s’échauffant pour leur finale, il était temps pour Toky et Allan de s’affronter pour la finale et pour la deuxième fois du tournoi après une première confrontation en poule où Toky l’avait emporté 4-0. Proposant un match beaucoup plus équilibré et beaucoup plus physique, les deux joueurs s’étaient lancé dans une bataille psychologique où le premier qui flancherait laisserait une fenêtre de tir pour son adversaire afin de le mettre KO. Et c’est logiquement et difficilement de par son expérience que Toky venait inscrire le seul but du match par le biais d’Aubameyang. Face à un adversaire coriace et courageux, Toky s’octroyait officiellement le trophée et le tournoi en l’emportant 1-0 sur Allan au terme d’un match d’une rare intensité.

Malheureux finaliste, Allan réconforté par son papa se voyait offrir une tablette Samsung Galaxy Tab 3, un t-shirt du tournoi et une coupe pour son tournoi où il a déjoué tous les pronostics et s’est révélé comme un grand espoir sur ce jeu.

Quant à lui, Toky a confirmé son statut et c’est sans surprise qu’il s’impose dans ce tournoi qui lui octroie une Xbox One S avec FIFA 17 accompagné d’un maillot dédicacé de Faneva Andriatsima et de la coupe du vainqueur.

Levant fièrement sa coupe lors de la remise des trophées, la victoire de Toky clôturait ainsi ce premier tournoi E-sport qui fût une réussite à tous les niveaux.

Le compte à rebours est déjà lancé pour la prochaine édition qui s’annonce d’avance encore plus relevée et pour savoir qui succédera à Toky, ou si celui-ci confirmera son hégémonie sur le E-sport malgache…

Article rédigé par Hervé Ramanantoanina,

Mots clés

Commentaires