Le Sport, l’ADN de la RNS

Publié par Olivier Andriamasilalao

 Le Sport, l’ADN de la RNS

La RNS, c’est une histoire simple : le sport conjugué à tous les temps, traversé par toutes les passions, multiple, collectif ou individuel. C’est l’ADN de la RNS.

Il coule dans le sang des joueurs qui, chaque année, s’y préparent un an à l’avance, mouillent leurs maillots, peaufinent leurs techniques.

Disons-le sans détours. Le CNO (Comité National d’Organisation), qui organise et réalise la RNS, et le CEN (Comité Exécutif National), Maître d’ouvrage de la RNS, veulent faire ici œuvre de pédagogie.

Continuer un travail de longue haleine, face à ses détracteurs.

 

La RNS classée “grande manifestation “

Etre le plus grand Rassemblement sportif et culturel de référence, des originaires de Madagascar et leurs amis, telle est la raison d’être de la RNS, qui attire quelques 7000 participants environ, dont 2000 sportifs.

Pour utiliser le jargon institutionnel, la RNS est considérée comme « une grande manifestation » par les autorités.

Ces “mini jeux olympiques” malgaches, selon le journal régional, La Montagne, à Vichy, ville-hôte de la dernière édition de la RNS 2019, répondent à un Cahier des charges pour les infrastructures sportives et l’organisation des tournois sportifs, mais aussi, doivent respecter des contraintes afférentes aux normes de sécurité, de propreté et à l’accueil du public.

 

Les rencontres avec les Territoires, les directions et services de la ville-hôte vont confirmer les objectifs, avant de passer à un rituel bien rôdé : les dossiers soumis à validation, eu égard aux réglementations qui s’imposent et ne pourront souffrir un écart.

 

Sports collectifs et individuels : évolution et innovation

Des activités sportives, inter-générations, avec plusieurs catégories : mini-foot et mini- tournoi de basket pour les Jeunes Membres ; pour les Séniors et les Vétérans, des tournois de sports collectifs, tels que le basket-ball, le football, le volley-ball ; des compétitions de sports individuels, avec une participation très élevée de la jeune génération, à la natation, au tennis et tennis de table ; la venue des champions du monde malgaches à la pétanque et des démonstrations d’arts martiaux, avec ses multiples disciplines.

Chaque activité sportive est mise,-avec sa feuille de mission-, sous la houlette d’un “Responsable de domaine ou de projet”, qui en assure, le management, la gestion et sa réalisation, avec son équipe. Tous des bénévoles, l’engagement chevillé au corps.

De nouvelles activités sportives ont vu le jour, ces dernières années.

Le sport à la RNS, évolue avec son temps.

Par l’introduction du E-sport, avec l’aide de la nouvelle technologie, qui est très prisé par les jeunes, avec sa centaine de participants.

Le Futsal, avec plus de 16 équipes inscrites, a permis à des férus de football, jeunes et moins jeunes de pratiquer leur sport, autrement et sous d’autres règles.

 

Le sport : amélioration continue

Une des valeurs de la RNS, est l’amélioration continue de tous ses projets. Conscient de l’évolution du sport et des souhaits d’amélioration formulés par les sportifs, le CNO, lors de son séminaire de lancement de l’édition de la RNS 2020 -qui marquera son 45ème anniversaire- a invité les équipes sportives à échanger autour d’une table ronde, le 21 septembre dernier.

Des propositions d’amélioration ont été suggérées, entre autres, pour le basket-ball, d’organiser un tournoi à la RNS, en deux divisions, car les niveaux des sportifs étant hétérogènes, une division en deux catégories permettra d’optimiser la qualité des matches.

Mais pas que ! Ont aussi été passés en revue : les arbitrages des matchs dans toutes les disciplines ; le quota de la participation des sportifs non-originaires de Madagascar, dans les équipes sur le terrain également ; le volet budget sport , enfin.

La balle est désormais dans le camp des participants de la table ronde, désormais les ambassadeurs partageant les axes d’amélioration, auprès des équipes et joueurs.

 

Le Budget sport

La maîtrise des risques est un axe qui participe à l’examen et l’élaboration du budget. Le budget consacré au sport à la RNS, représente 30% du budget total (plus de détails cliquez ici). L’organisation d’une manifestation de cette envergure, telle que la RNS, nécessite un équilibre des dépenses et recettes. 

En effet, pour chaque édition, les équipes du CNO recherchent les ressources nécessaires au bouclage d’un budget, dont les subventions publiques se sont raréfiées au fil des ans, inexistantes aujourd’hui.

A titre de comparaison, la manifestation “Iron Man”, -soumise aux mêmes contraintes du respect de la réglementation que la RNS-, qui s’est déroulée aussi l’an passé à Vichy, avec un nombre de visiteurs et de participants équivalent à ceux venant à la RNS-, se voit doter d’un frais d’inscription de 500€, par participant.

Alors que la licence, pour l’inscription d’un sportif à la RNS, s’élève à 10€…

 

Le Sponsoring

Les recettes doivent compenser des dépenses croissantes, cependant incompressibles. Les apports de nos sponsors qui nous font confiance, vont faire la différence pour que les sportifs avec tee-shirts et packs d’eau ainsi fournis, pourrait s’ajouter aux avantages octroyés aux joueurs : tarifs préférentiels pour les entrées au village et finales, par exemple.

 

Gratuité, est-ce bien raisonnable ?

Valoriser le sport (plus de détails cliquez ici) , le CEN le fait, et une gestion rigoureuse du budget le démontre, car c’est sa responsabilité.

Mais réclamer la gratuité des entrées des finales, c’est verser dans la déraison. En revanche, en définir le prix, examiner chaque poste, le bien-fondé de chaque besoin à financer, s’y atteler avec régularité, c’est fonder une éthique de la gouvernance. 

Dans la transparence. En toute intégrité.

 

C’est aussi avoir une vision : transmettre aux jeunes nos principes et valeurs et viser la pérennité de la manifestation.

Il faut l’avoir réellement organisé au moins une fois dans sa vie, pour le comprendre, plutôt que de salir ses valeurs, sans arguments valables.

 

Le sport à la RNS, demain ?

Soucieux de préserver la pérennité de la RNS, d’en assurer sa relève : le CNO a mis les Jeunes Membres au cœur de ses animations. Et poursuivra dans la même veine, des efforts qui devront se traduire par des innovations continues.

Faire un état des lieux pour mesurer et évaluer la performance de chaque discipline est aussi une des conditions afin d’illustrer la valeur fondatrice de la RNS “« Firahalahiana vao fifaliana ” (Fraternité avant la compétition).

 

Le sport reste l’ADN de la RNS, le poumon de la manifestation ; continuer à créer l’envie, entretenir l’enthousiasme, susciter des vocations chez les joueurs, et chez plus jeunes, créer des souvenirs aujourd’hui, pour être champions demain.

Ce sont ces axes d’amélioration que l’équipe du Bureau Exécutif de la RNS, nouvellement élue pour 3 ans, a mis dans sa feuille de route et son engagement, pour que RNS rime avec qualité et pérennité.

 

Mbola ANDRIANARIJAONA

 

Mots clés

Commentaires